RFID active: plus grande efficacité dans les entrepôts de produits périssables

Les produits périssables introduisent des complexités plus grandes dans la logistique et dans les tâches de manutention, étant donné que l’ordre dans lequel ils sont stockés et dans lequel ils sont expédiés, est crucial. En plus de l’optimisation adéquate de l’entrepôt et de l’utilisation des rayonnages métalliques spéciaux comme la palettisation dynamique, avec un flux FIFO, la traçabilité tout au long de la chaîne logistique peut éviter de grandes pertes économiques à cause de produits périmés ou endommagés.

RFID passive, la RFID que nous connaissons tous.

La RFID, sigle en anglais de Radio Frequency IDentification, est un système d’étiquettes collables sur n’importe quel produit. Chaque étiquette RFID inclut une petite puce fournissant des informations sur le produit grâce à une radiofréquence, et il est identifié ainsi de manière unique.

La RFID la plus commune est la RFID passive, et qui est celle que nous avons tous vue quand nous avons acheté dans des magasins, des livres ou des produits d’alimentation.

Les étiquettes de RFID passive n’ont pas besoin de batteries. Quand un lecteur RFID émet une onde de radiofréquence pour lire l’étiquette, la propre énergie de l’onde est suffisante pour alimenter la puce de l’étiquette. Cela permet que les étiquettes passives soient très bon marché, même si leur portée est limitée à un rayon maximum de 2 à 3 mètres.

Un pas en avant, la RFID active et semi-passive

La RFID passive a de nombreux avantages, principalement son coût ainsi que le fait que les étiquettes n’aient pas besoin de batterie, mais elle a des limitations importantes.

Cependant les étiquettes RFID semi-passives incluent une batterie, même si pour la communication par radiofréquence elles ont besoin de l’énergie de l’onde du lecteur, comme pour la RFID passive.

Dans le cas de la RFID active, les étiquettes sont totalement autonomes pour ce qui est de leur énergie, étant donné que leur batterie alimente aussi la communication par radiofréquence.

La RFID active est la plus adaptable. Grâce à l’autonomie d’énergie des étiquettes, elle peut avoir une portée de jusqu’à 100 mètres. Une étiquette RFID active peut en plus, commencer une communication par elle-même, et même être en communication avec d’autres étiquettes directement sans avoir besoin d’un lecteur. Si à tout cela nous ajoutons que l’on peut y intégrer des senseurs de température et d’humidité, la RFID active se convertit en un système qui n’est pas seulement pour identifier les produits, mais aussi qui peut en plus, faire le suivi constant des conditions, et communiquer ces informations sans avoir le besoin de les déballer.

Dans le cas des articles périssables, la RFID active peut vérifier si des changements de température et d’humidité pouvant être nuisibles se sont produits, aussi bien lors du temps passé sur les rayonnages métalliques que lors du transport. Cela est tout particulièrement important pour la logistique du froid, et spécialement pour des secteurs comme ceux de l’alimentation, de la santé et de la pharmacie.

FIFO and FEFO

Grâce aux étiquettes RFID actives, un entrepôt peut connaître rapidement aussi bien la date limite de vente de chaque produit que les conditions auxquelles il a été soumis au cours de sa manipulation. De cette manière, en plus de l’utilisation de rayonnages métalliques FIFO (First In, First Out), où le premier produit stocké sera le premier produit enlevé, le stockage peut être optimiser si on sait quel produit sera le premier périmé , même s’il n’est pas obligatoirement encore arrivé avant à l’entrepôt. Ce qui est appelé FEFO (First Expire, First Out).

ATOX Sistemas de Almacenaje, leader dans la fabrication de rayonnages métalliques conçoit et adapte des rayonnages industriels aux besoins spécifiques de chaque entrepôt.