Plates-formes, commerce électronique et le “dernier kilomètre”

Le commerce électronique continue à montrer chaque année, des chiffres importants de croissance et cela malgré la crise. La preuve est qu’une bonne partie des pays européens, jusqu’à 40 % des espaces immobiliers destinés aux entrepôts et aux centres logistiques sont dus aux besoins issus du commerce électronique.

Cela a été aussi confirmé aux Etats-Unis où les besoins logistiques du commerce électronique est un des principaux moteurs en ce qui concerne la demande de sol industriel. De son côté, l’Amérique Latine, qui partait d’une position inférieure quant au pourcentage de connexions à internet et de chiffres d’affaires, elle est en train de connaitre une des croissances les plus rapides du monde, et des chiffres de croissance de plus de 50% sont attendus dans quelques pays de la zone LATAM.

Mais le commerce électronique est aussi en train d’exercer une pression de plus en plus forte sur les temps de livraison, ce qui octroie à la logistique urbaine un rôle décisif. Ce qui fait qu’il faille non seulement plus d’espace d’entrepôt, mais en plus, que les entrepôts soient situés plus proches des centres urbains où a lieu le “dernier kilomètre” de la chaîne logistique.

Le “dernier kilomètre”

Le “dernier kilomètre” ou the “last mile”, fait référence au dernier maillon de la chaine logistique, en partant du dernier centre de distribution pour arriver finalement au domicile du client, généralement dans le cadre urbain.

Au cours de cette dernière distance, l’économie d’échelle ne peut plus être utilisée, et bien qu’elle représente une petite distance, son impact sur les coûts peut être proportionnellement très élevé. Il faut ajouter à cela, les coûts des retours des marchandises de la part des clients.

Par conséquent, la conception d’entrepôts de forte densité est de plus en plus nécessaire, comme les magasins autoportants avec des transstockeurs. Mais dans des entrepôts orientés vers la logistique urbaine, où la priorité est plus la localisation et probablement, une disponibilité de mètres carrés moindre, on peut avoir recours à des solutions d’agrandissement d’espace comme les plates-formes ou mezzanines et les passerelles surélevées.

Les hautes exigences du commerce électronique

Les entrepôts ont besoin d’une réponse de plus en plus rapide face à une demande du commerce électronique pouvant être en train de passer des commandes à n’importe quel moment, 24h sur 24, 365 jours par an. Cela demande d’optimiser au maximum toutes les opérations de manutention, en ayant recours aussi bien à l’implantation de magasins automatisés qu’à l’application de nouvelles technologies pour accélérer les opérations manuelles de picking avec des systèmes comme le picking guidé par lumière ou pick to light.

ATOX Systèmes de Stockage, fabricant leader de rayonnages métalliques, ayant une présence internationale consolidée, conçoit et propose des solutions de rayonnages industriels aux besoins spécifiques du client, ayant une expérience internationale lui permettant de gérer les nouveaux besoins avec une plus grande efficacité, en ce qui concerne les rayonnages pour les entrepôts, rayonnages métalliques pour palettisation, et des solutions d’agrandissement d’espace comme des plates-formes ou mezzanines, des rayonnages pour picking et des rayonnages pour des charges spéciales comme des rayonnages cantilever.